Publie le 2016-04-04 14:41:00

NTIC :L’ARTCI retire les licences de 4 operateurs mobiles




L’Autorité de régulation des télécommunications de Côte d’Ivoire (ARTCI) a pris la décision le mardi 29 Mars 2016, du retrait irrévocable des licences de quatre opérateurs de la téléphonie mobile.
Selon l’ARTCI, les opérateurs ayant des clients actifs ont 30 jours pour les rembourser et cesser toute activité de téléphonie mobile. Les autres 15 jours .

Il d’agit d’une part, de deux opérateurs actifs que sont le libanais Comium et le libyen GreeN Network et d’autre part, des opérateurs inactifs que sont l’émirien Warid Telecom qui n’a jamais commencé ses activités, et de l’ivoirien Café Mobile, en cessation d’activité.
Conformément à l’article 117 de l’ordonnance, explique-t-il, « les opérateurs concernés ont été mis en demeure 30 jours, puis auditionné. Ces décisions sont prises sur le non respect de leurs cahiers des charges respectifs et le non paiement de leurs arriérés avec l’Etat », ajoute M. Diop membre de l’autorité de régulation, selon qui ces opérateurs concernés avaient refusé le schéma d’une fusion.

Le gouvernement ivoirien a engagé depuis début 2015 le processus de retrait des licences à ces quatre opérateurs de la téléphonie mobile « jugés défaillants » et qui « ne représentent que 6% du marché ».
Le gouvernement à travers le ministère de la Poste, des technologies de l’information et de la communication (TIC) d’alors, avait proposé la fusion des quatre opérateurs concernés en un seul opérateur.

« Un marché à quatre opérateurs se vend mieux que sur un marché à sept opérateurs », avait estimé le ministre de tutelle Bruno Nabagné Koné dont le département ministériel est devenu ministère de l’économie numérique et de la Poste après le nouveau gouvernement formée en début d’année 2016.
br/> Sept compagnies de téléphonie mobile se disputent les parts du marché ivoirien. Il s’agit d’Orange, Mtn, Moov, Koz/Comium, Green, Café mobile et Warid.
En Côte d’Ivoire, les premières licences de téléphonie mobile ont été délivrées en 1996 pour 20 ans. Ces licences arrivées à échéance en cette année, coûtent désormais 100 milliards de FCFA contre 20 milliards de FCFA en 1996.

Suivez nous Sur Facebook en cliquant ici





A Lire Aussi


♦♦NTIC :Le site «Zone-Téléchargement» fermé en France
Lire La suite

♦♦TELEPHONIE : Samsung stoppe la vente des Galaxy Note7
Lire La suite




Partager sur Facebook


Pour + d'Infos Cliquez ICI

Table(s)