Publie le 2017-01-06 12:55:00

MUTINERIE : Des soldats en colère assiègent plusieurs villes du pays





Une mutinerie a éclaté vendredi matin à Bouaké, la deuxième ville de la Côte d'Ivoire, où des militaires ivoiriens réclameraient des primes dites "Ecomog" constituées d'une villa et de cinq millions de francs CFA" .
Après Bouaké, le mouvement d’humeur des soldats s’élargit aux villes de Korhogo et Daloa. Les soldats sont visibles dans les rues effectuant des tirs sporadiques à l’arme de guerre. Les différents corridors d’entrée et de sortie des villes sont fermés, tenus par des militaires mutins.

Un habitant de Bouaké a déclaré à la BBC que la situation est en train d'empirer.
«Aux environs de 8h, nous avons appris que les mutins ont chassé les forces de police et de gendarmerie. Toutes les rues se sont vidées dans le quartier où se situent les grandes structures, les banques etc. C'est la panique».
Dans ces viles les commerces et les administrations sont fermés. Les populations ont été sommées de rester chez elles.
Selon des médias, des poudrières auraient été cassées et des armes emportées par des mutins.

Bouaké fief de l’ex-rébellion des Forces Nouvelles est souvent touchée par des mouvements de civils ou militaires perturbant la quiétude des populations. Le dernier en date : les violences qu’a connues la ville suite à l’augmentation des factures d’électricité au mois de juin 2016.

Espérons que tout rentre dans l’ordre très rapidement.

Suivez nous Sur Facebook en cliquant ici






Articles Populaires




A lire Aussi


♦♦Agrobusiness : Les populations ont été induites en erreur selon le ministre des finances

♦♦Crise Agricole : La police disperse une manifestation de producteurs de cacao

♦♦Presse : Le procureur de la République fait arrêter Six journalistes ivoiriens

♦♦Décès de Laurent Pokou: Le gouvernement prendra en charge tous les frais funéraires du disparu

♦♦Adiaké : Accord entre les forces spéciales et leur hiérarchie

♦♦Agrobusiness : Les souscripteurs demandent le dégel des comptes des sociétés accusées

♦♦Bouaké : Voici comment les mutins dépensent leurs primes dans la ville

♦♦ARMÉE : Wattao nommé commandant de la garde républicaine

♦♦KONÉ BRUNO : L’Etat ne doit rien aux fonctionnaires

♦♦ HAMED BAKAYOKO : La Côte d’Ivoire vit les conséquences de la guerre et de la crise post-électorale








Partager sur Facebook


Pour + d'Infos Cliquez ICI

Table(s)