Publie le 2017-07-20 10:25:00

Abidjan : La base du CCDO de l’école de police attaquée, des armes et du matériel emportés





La base du Centre de coordination des décisions opérationnelles de Côte d'Ivoire (CCDO) de l’école de police a été attaquée dans la nuit de mercredi à jeudi par des individus armés non identifié, a indiqué des sources militaires.

Plusieurs blessés ont été enregistrés ainsi que du matériel et des armes emportées. « Des individus sont venus à bord de deux taxis communaux jaunes. Ils ont fait éruption au sein de l’école et ont attaqué la base du CCDO où des armes ont été emportés.
Au moins 10 personnes ont été blessés lors des échanges de tirs, des armes et du matériels ont été emportés »
, ajoute la même source.

Les incidents ont débuté peu avant 22H00 (00H00 GMT) à l’école de police de Cocody, et ont duré environ une demi-heure, selon le journaliste de l’AFP présent. A l’école de police, des hommes armés de fusils ont pointé leurs armes sur les voitures qui passaient et se sont emparés de plusieurs véhicules, selon la même source.

« Ils nous ont réquisitionnés notre véhicule, ils pointaient leurs armes. Ils arrêtent les voitures et les taxis et ils prennent les véhicules", a affirmé un employé d’une société de gardiennage à quelques dizaines de mètres de l’école.

« Ce sont des policiers cagoulés avec des gilets pare-balles », a témoigné un chauffeur de taxi, Dirassouba Adama, qui s’est fait braquer son véhicule. "Ils ont tiré en l’air et tiré à côté du véhicule, ils m’ont dit de descendre et de partir, et je suis parti. Ils ont donc pris ma voiture. Il y a au moins dix véhicules à l’intérieur" (de l’école de police).

"Ils ont dit: ce pays c’est foutaise, on revendique nos droits", a ajouté ce chauffeur de taxi. Vers 22H30, un convoi d’une demi-douzaine de voitures avec des hommes en armes a quitté l’école de police pour emprunter la voie expresse qui mène au Plateau, le quartier central des affaires et du pouvoir, et à Yopougon, selon le journaliste de l’AFP.

Des tirs ont été entendus par la suite vers minuit et demi à Yopougon, selon un habitant de cette commune contacté par l’AFP. L’école de police est située dans la commune de Cocody à l’Est d’Abidjan.

Vous pouvez voir aussi



Suivez nous Sur Facebook en cliquant ici







Articles Populaires




Actu récentes

♦♦ 2017-07-21 17:51:00--Jeux de la Francophonie 2017/ Football : La Côte d’Ivoire s’incline face à la Guinée (2-3)

♦♦ 2017-07-21 15:02:00--Bébé Sans Os à Arafat : « Ce n’est pas en gueulant sur les réseaux sociaux que tu seras le meilleur. »

♦♦ 2017-07-21 11:19:00--Football : La CAN déplacée en juin-juillet à partir de 2019

♦♦ 2017-07-20 23:08:00--Côte d’Ivoire : Soro demande pardon à Gbagbo pour une réconciliation nationale.

♦♦ 2017-07-20 16:52:00--A 52 ans, elle est toujours Vierge…

♦♦ 2017-07-20 10:25:00--Abidjan : La base du CCDO de l’école de police attaquée, des armes et du matériel emportés

♦♦ 2017-07-19 17:58:00--Décès de Shola Sticker, la compagne d’Abou Nidal

♦♦ 2017-07-19 15:31:00--CPI : La cour d’appel rejette la demande de mise en liberté de Laurent Gbagbo.

♦♦ 2017-07-19 12:34:00--Incroyable : 13 kg de « caca » retirés d’un homme constipé de naissance…

♦♦ 2017-07-17 14:36:00--Emmanuel Adebayor : « Mes parents ont tenté de me faire chasser du Real Madrid. »



A lire Aussi


♦♦ Abidjan : La base du CCDO de l’école de police attaquée, des armes et du matériel emportés

♦♦ Côte d’Ivoire : Alpha Blondy appelle à une amnistie générale de tous les prisonniers politiques

♦♦ Mutineries en Côte d’Ivoire : Mais où sont donc passés les 8400 ex-rebelles ?

♦♦ Crise militaire : Un accord trouvé entre le gouvernement et les soldats « démobilisés »

♦♦ Bouaké : 3 morts lors d’une manifestation d’ex-rebelles démobilisés

♦♦ Bouaké : Des soldats démobilisés bloquent la ministre de la Solidarité à la morgue pendant une dizaine de minutes

♦♦ Jackpot : Les mutins recevront 5 millions FCFA Fin Mai et 2 millions fin Juin

♦♦ Côte d’Ivoire : Les mutins promettent d’aller jusqu’au bout pour avoir leur argent

♦♦ Bouaké / Korhogo : Les mutins font des blessés et des morts dans la population

♦♦ Bouaké : Les mutins blessent gravement un civil par balle








Partager sur Facebook


Pour + d'Infos Cliquez ICI

Table(s)