Publie le 2017-01-19 11:13:00

GAMBIE : Des troupes africaines prêtes à intervenir pour chasser Jammeh





La tension en Gambie réelle dans la nuit du mercredi 18 au jeudi 19 janvier.
Des troupes de plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest se tenaient prêtes à intervenir dans le pays à partir du Sénégal, en cas d’échec des efforts diplomatiques pour pousser le président sortant Yahya Jammeh à céder le pouvoir à Adama Barrow.

Depuis décembre 2016, deux missions de dirigeants de la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) se sont déjà rendues dans le pays pour convaincre Jammeh de quitter le pouvoir, sans succès.
Le Maroc et le Nigeria ont même proposé formellement d’accueillir d’héberger le président déchu si ce dernier acceptait de s’exiler.

L’Union africaine et la Cédéao ont prévenu qu’à compter de jeudi, le seul dirigeant qu’elles reconnaîtraient en Gambie est Adama Barrow. Dans le même temps, des troupes ouest-africaines se tenaient prêtes à intervenir en cas d’échec de la négociation, la Cédéao ayant à plusieurs reprises averti qu’elle pourrait avoir recours à la force en dernier ressort.
Parmi les pays ayant déployé des soldats figurent le Nigeria, poids lourd régional, et le Sénégal, unique voisin terrestre de cette ancienne colonie britannique de moins de 2 millions d’habitants.

Le porte-parole de l’armée sénégalaise avait auparavant annoncé que l’ultimatum fixé à M. Jammeh prenait fin à minuit, heure locale, à l’expiration de son mandat.
« Si la solution politique échoue, nous allons engager les opérations » a affirmé le colonel Ndiaye. L’armée de l’air nigériane a, de son côté, envoyé 200 hommes et des avions au Sénégal.

L’armée Gambienne ne compte pas se battre…

Dans la soirée, le chef de l’état-major de l’armée gambienne, Ousman Badjie, a indiqué que ses hommes ne se battraient pas si des troupes africaines intervenaient dans le pays.
« Nous n’allons pas nous impliquer militairement. Ceci est une dispute politique », a-t-il déclaré à des ressortissants étrangers dans un secteur touristique près de Banjul, selon des témoins.
« Je ne vais pas impliquer mes soldats dans un combat stupide. J’aime mes hommes. S’ils entrent, nous ferons comme ça », a-t-il ajouté, mimant le geste de la reddition.

Les prochaines heures s’annoncent mouvementées dans cette jeune republique.

Suivez nous Sur Facebook en cliquant ici






Articles Populaires




A lire Aussi


>>GAMBIE : Des troupes africaines prêtes à intervenir pour chasser Jammeh
Lire La suite


>>Zimbabwe : Un pasteur arrêté pour avoir prédit la mort de Mugabé en 2017
Lire La suite


>>TURQUIE: L'ambassadeur de Russie assassiné à Ankara
Lire La Suite


>>Vladimir Poutine , élu l'Homme le plus puissant du Monde par Forbes
Lire La suite


>>GHANA : Une fausse ambassade délivrait des vrais visas pour les Etats-Unis depuis 10 ans
Lire La suite


>>USA: Trump nomme un nigérian comme conseiller économique
Lire La suite


>>GAMBIE / PRESIDENTIELLES : Yahya Jammeh battu, Adama Barrow élu avec 45,54% des voix
Lire La suite


>>ART : Décès du sculpteur sénégalais Ousmane Sow
Lire La suite


>>DRAME : Un avion transportant une équipe de foot brésilienne s'écrase en Colombie
Lire La suite


>>Après son échec aux primaires de la droite, Sarkozy quitte encore la politique
Lire La suite










Partager sur Facebook


Pour + d'Infos Cliquez ICI

Table(s)